La pauvreté dans le monde

La pauvreté baisse dans le monde. 1,3 milliard d’habitants vivent cependant toujours sous le seuil d’extrême pauvreté, soit près du quart des habitants de la planète.

Le nombre de personnes vivant sous le seuil d’extrême pauvreté [1] dans le monde s’est réduit de 1,9 à un peu moins de 1,3 milliard entre 1981 et 2008. Une évolution d’autant plus positive que dans le même temps la population mondiale s’est accrue. Du coup, le taux d’extrême pauvreté a été réduit de moitié : 22,4 % de la population mondiale vit aujourd’hui avec moins de 1,25 dollar par jour contre 52,2 % au début des années 1980.

La plupart des régions du monde ont vu l’extrême pauvreté reculer. La réduction la plus spectaculaire est observée en Asie de l’Est, notamment sous l’impulsion de la Chine : on compte aujourd’hui 284 millions de personnes extrêmement pauvres (14,3 % de la population) alors qu’elles étaient plus d’un milliard en 1981 (77,2 % de la population). Le constat pour l’Afrique subsaharienne est en revanche plus mitigé. La part de la population concernée par l’extrême pauvreté n’a reculé que légèrement (47,5 % en 2008 contre 51,5 % en 1981), et le nombre de personnes a même augmenté (386 millions aujourd’hui contre 204,9 millions en 1981). La baisse de l’extrême pauvreté depuis le début des années 2000 ne compense pas la hausse observée durant les années 1980 et 1990.

Il n’y a pas de fatalité au sous-développement et aux inégalités dans le monde : la situation des pays les plus pauvres peut aussi s’améliorer. Toutefois, ce jugement positif doit être nuancé. Le seuil d’extrême pauvreté considéré est particulièrement bas : en prenant un seuil à 2 dollars par jour, on compte toujours près de 2,5 milliards de pauvres, soit 43 % de la population de la planète.

Il y a toujours un décalage important entre le moment où les données sont diffusées et les années qui leur correspondent, en raison des difficultés de collectes. Les dernières observations sur la pauvreté dans le monde datent ainsi de 2008. Comme le reconnaît la Banque mondiale, le ralentissement économique mondial, la flambée des prix alimentaires et pétroliers risquent d’avoir des conséquences dramatiques pour les populations les plus démunies. Enfin, ces données sont parfois partielles : il manque les données de près de 30 % des pays d’Afrique subsaharienne et de plus de la moitié des pays d’Afrique du Nord et du Moyen Orient.

Notes

[1Le seuil d’extrême pauvreté, retenu par la Banque mondiale, est estimé à 1,25 dollar par jour et par personne


Photo : Meanest Indian


Données

La richesse par habitant en Europe

Avec un Produit intérieur brut (PIB) par habitant de 12 100 euros [1], la Bulgarie est (...)

● Lire la suite

Éducation et formation tout au long de la vie en Europe

Le départ prématuré de l’école En 2013, 11,9 % des jeunes européens de 18 à 24 ans sont (...)

● Lire la suite


Analyses

An EU Perspective On Wage Inequality

It is still far-fetched to speak about a single European labour market but the very (...)

● Lire la suite

Les niveaux de revenus au sein de l’Union européenne

Les inégalités de revenus [3] entre les populations européennes sont considérables, en (...)

● Lire la suite


Recherche scientifique

Ethical Justifications of Social Europe

Is a European Social union desirable ? And is it feasible ? Many politicians are (...)

● Lire la suite

Crisis and Inequality in Europe

The development of inequality Inequality in Europe has two dimensions : (a) (...)

● Lire la suite


Sondages et opinions

Que pensent les Européens des inégalités hommes/femmes ?

L’enquête datée de mars 2012 interroge le rapport des Européens aux inégalités (...)

● Lire la suite

Les Hongrois pleurent ensemble et stagnent ensemble

Comme indiqué dans des articles précédents, la moitié de la population hongroise (...)

● Lire la suite


31 mai 2012

Thèmes : • Revenus • Conditions de vie

Données

Même thème