L’évolution de l’espérance de vie dans le monde

Hormis en Afrique australe, l’espérance de vie augmente pour l’ensemble de la population dans le monde. L’écart entre populations pauvres et riches reste toutefois toujours très important.

L’espérance de vie à la naissance dans le monde s’est accrue de manière considérable en un demi-siècle. Tandis que les femmes et les hommes nés au début des années 1950 pouvaient espérer vivre en moyenne un peu moins de 46,6 ans, celles et ceux nés entre 2005 et 2010 peuvent atteindre en moyenne l’âge de 67,6 ans. En 50 ans, l’espérance de vie moyenne a donc progressé de plus de vingt ans ! Les populations des régions en développement ont vu par ailleurs leur espérance de vie augmenter très nettement, de 41 ans dans les années 1950 à 65,6 ans aujourd’hui.

Mais vingt ans, c’est aussi l’écart aujourd’hui entre l’espérance de vie des populations des régions développées – estimée à 77,1 ans – et celle des régions les plus pauvres (55,9 ans). Ces écarts sont moins importants aujourd’hui qu’ils ne l’étaient il y a 50 ans. Au début des années 1950, l’écart entre les pays développés et les pays les plus pauvres était de 30 ans. Malgré tout, l’espérance de vie des pays les plus pauvres équivaut à celle des pays riches… avant les années 1950.

En se focalisant sur les zones géographiques, l’écart actuel apparaît plus important encore. Les espérances de vie les plus faibles se trouvent en Afrique subsaharienne (51,5 ans) et en Afrique australe (51,6 ans). A l’opposé, les populations d’Europe de l’Ouest et d’Amérique du Nord ont les espérances de vie les plus longues (respectivement 80,3 et 79,3 ans). Il y a donc près de 30 années d’écart entre ces deux extrêmes !

L’Afrique subsaharienne et l’Afrique australe se trouvent aujourd’hui au même stade, mais l’évolution de leur espérance de vie diffère fortement. En Afrique subsaharienne, l’espérance de vie a nettement progressé : au début des années 1950, elle était de 37,8 ans, de 51,5 ans en 2010. Ce progrès s’est toutefois considérablement ralenti à partir des années 1980 : estimée alors à 48,3 ans, elle n’a gagné que 3 ans depuis. L’apparition du Sida explique notamment cette faible évolution. Mais la situation est encore bien pire en Afrique australe. Au début des années 1950, sa population présentait une espérance de vie de 44,7 ans, équivalente à la moyenne mondiale (46,6 ans). En un demi-siècle, l’espérance de vie a progressé de seulement 4 ans… et accuse un écart de 16 ans avec la moyenne mondiale actuelle (51,6 contre 67,6 ans). Depuis le début des années 1990, l’espérance de vie y a même diminué de près de 10 ans. Dans certains pays, l’importance du virus du Sida avait été relativisée par le pouvoir politique, notamment en Afrique du Sud ou au Bostwana, et aucun effort de pédagogie n’avait été développé. Les chiffres de l’espérance de vie laissent pourtant entrevoir les conséquences dramatiques de cette maladie.


- This article has been published in French on the website of Observatoire des inégalités, April 26th 2011. Translated by Rita Stadtfeld.

Photo : © papinou - Fotolia.com


Données

Éducation et formation tout au long de la vie en Europe

Le départ prématuré de l’école En 2013, 11,9 % des jeunes européens de 18 à 24 ans sont (...)

● Lire la suite

La reproduction des diplômes en Europe

Dans tous les pays de l’Union européenne, on observe une reproduction ou une (...)

● Lire la suite


Analyses

Les niveaux de revenus au sein de l’Union européenne

Les inégalités de revenus [3] entre les populations européennes sont considérables, en (...)

● Lire la suite

Contre les inégalités : il faut agir au niveau européen

L’Union européenne ne peut prendre aucune décision ou réglementation dans le domaine (...)

● Lire la suite


Recherche scientifique

La solidarité dans l’Union européenne

Les théoristes politiques désireux d’articuler des normes éthiques au niveau de l’Union (...)

● Lire la suite

La pauvreté dans l’agenda des Nations unies

La mise sur agenda de la lutte contre la pauvreté à la Banque mondiale et au PNUD (...)

● Lire la suite


Sondages et opinions

Que pensent les Européens des inégalités hommes/femmes ?

L’enquête datée de mars 2012 interroge le rapport des Européens aux inégalités (...)

● Lire la suite

Les Hongrois pleurent ensemble et stagnent ensemble

Comme indiqué dans des articles précédents, la moitié de la population hongroise (...)

● Lire la suite


14 mai 2012

Thèmes : • Conditions de vie

Données

En partenariat

L’Observatoire des inégalités est un organisme indépendant d’information et d’analyse sur les inégalités. Il est situé à Tours et dispose d’une antenne en région parisienne. Outre l’équipe permanente, il s’appuie sur un réseau de citoyens sensibilisés par la question des inégalités. L’Observatoire des inégalités dispose par ailleurs d’un conseil scientifique composé d’économistes, de philosophes, de sociologues et de juristes.

● Voir tous les articles de la même source

● Voir le site Internet

Même thème