Les 10 % des ménages les plus aisés reçoivent 60 % de la masse de l'avantage fiscal. Les 20 % les plus démunis ne perçoivent rien.
Source : ministère des Affaires sociales - Données 2011 - © Centre d'observation de la société