Commandez le « Rapport sur les riches en France »                               X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir

Soutenez le premier Rapport sur les riches en France

Actualité de l’Observatoire 5 avril 2020 https://www.inegalites.fr/Soutenez-le-premier-Rapport-sur-les-riches-en-France-2839 - Reproduction interdite

L’Observatoire des inégalités lance un appel pour financer l’édition du premier Rapport sur les riches jamais publié en France. Nous comptons sur votre soutien et faisons appel à vous par le biais d’une opération de financement participatif.


L’Observatoire des inégalités a besoin de votre soutien pour publier le premier Rapport sur les riches en France. Nous faisons appel à vous par le biais d’une plateforme de financement participatif. L’objectif : éditer notre ouvrage au mois de juin, malgré notre activité réduite en raison de la crise sanitaire actuelle.

Le premier Rapport sur les riches en France que l’Observatoire des inégalités veut publier ne verra le jour que si vous nous y aidez. Grâce à vos contributions, nous pourrons engager les frais nécessaires à sa réalisation et nous pourrons donner le feu vert à l’imprimeur. Notre objectif : mettre le livre dans un maximum de mains et engager un vaste débat. Chaque versement compte, et fait l’objet d’une contrepartie spécifique. Pour 45 euros par exemple, vous bénéficierez d’une réduction d’impôt de 29,70 euros si vous êtes imposable, et nous vous enverrons le rapport dès sa parution.

Pourquoi ce rapport ?

La crise du covid-19 frappe massivement la France. Tout le monde est touché à des degrés divers, mais l’ampleur du drame révèle et accentue encore les inégalités qui existent dans notre pays. Si une partie de la France aisée a pu s’échapper dans les résidences secondaires, les plus modestes sont confinés dans des appartements surpeuplés. Caissières, aides-soignantes, infirmières et livreurs sont en première ligne, pendant que de nombreux cadres télétravaillent. Ces inégalités fracturent de longue date notre société : « la France qui gagne » gagne encore, alors que la précarité du travail et le mal-logement persistent ou augmentent.

Les plus aisés défendent souvent la liberté d’entreprendre, mais libèrent très difficilement l’information sur leur situation. Comment partager équitablement les richesses d’un pays sans que l’on connaisse exactement qui gagne combien ? Aujourd’hui en France, on ne sait toujours pas à quel niveau fixer un seuil de richesse, ni comment évolue le nombre de « riches ». Sur ce sujet, la statistique publique reste muette et les classements des super-riches publiés chaque année par la presse magazine ne portent que sur un tout petit nombre de personnes.

La crise actuelle le montre bien : la France qui vit bien, qui est à l’abri du besoin et du risque, ne se résume pas à ces fortunes colossales. Il est commode pour les catégories aisées de se focaliser sur le 1 % des plus aisés d’en haut, pour éviter d’avoir soi-même à contribuer à la solidarité. C’est l’inégale répartition des revenus à grande échelle qui pose problème, pas le seul sort de quelques super-nantis vite désignés. L’Observatoire des inégalités cherche avec ce nouveau document à rompre ce silence. Et grâce à vous, nous pourrons le faire. Demain, pour se relever de la crise qui le frappe, notre pays aura besoin d’un effort bien plus large qu’un impôt sur la fortune ou une taxe sur les ultra-riches. C’est l’ensemble de la solidarité que notre rapport appelle à refonder.

C’est quoi, ce rapport ?

En 17 années d’observation des inégalités, nous avons réuni un grand nombre de données et d’analyses sur les catégories aisées. Nous voulons aller plus loin et faire du premier Rapport sur les riches en France un document de référence, largement diffusé. Ce document s’adressera à toutes les personnes qui veulent s’informer et comprendre la société, pas seulement aux experts de la question ou à une poignée de personnes convaincues que tout va toujours plus mal dans notre pays. Notre objectif est de faire avancer la connaissance et la diffuser.

S’il parvient à être édité, ce document constituera le premier portrait de la richesse en France. On y trouvera de très nombreux chiffres commentés sur les revenus et le patrimoine qui permettent de dresser un état des lieux de la question et de comprendre les évolutions en cours. Les conditions de vie des Français qui vont bien, leurs territoires, etc., autant d’éléments qui seront également étudiés en détail dans notre rapport. Il posera aussi la question de la mesure de la richesse et notamment de la définition de son seuil.

Votre don est décisif

L’Observatoire des inégalités n’est pas un think tank affilié à tel ou tel courant intellectuel. Il ne roule pour personne et exerce son activité en totale indépendance de tout parti politique, entreprise ou syndicat. L’Observatoire des inégalités vit principalement des dons de citoyens qui estiment que ce travail d’information est indispensable à notre démocratie. Nous comptons sur vous. Un grand merci d’avance.

Pour tout savoir sur notre projet et participer à sa concrétisation, rendez-vous sur notre plateforme de financement participatif.

Pour toute information complémentaire, merci de nous contacter par email à l’adresse : contacts@inegalites.fr

Illustration / © Corinne Veron-Durand pour l’Observatoire des inégalités


Date de première rédaction le 5 avril 2020.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Notre actu


Agenda | Formation sur la pauvreté en France

Newsletter

Espace jeunes

illustration espace jeune

Un outil original pour comprendre les inégalités

Publication



Rapport sur les riches en France

Formation

3 décembre 2020
La pauvreté en France

Voir toutes les formations

Actualités de l'Observatoire

Quand on veut, on peut ? C’est le thème du Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2021

Boites à outils

Questions clés
Mesurer les inégalités
Lexique
Salaire : êtes-vous riche ou pauvre ?
Patrimoine : êtes-vous fortuné ?
Niveaux de vie : où en est ma commune ?
L’évaluateur des dépenses publiques
Communes : quelle égalité hommes-femmes ?