Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don
Revenus, patrimoine, pauvreté

Les seuils de l’ultra-richesse

Données 2 juin 2022 https://www.inegalites.fr/Les-seuils-de-l-ultra-richesse - Reproduction interdite

Au sein du « club des riches », les inégalités sont énormes. On entre au sein des 10 % les plus aisés à partir de 3 300 euros par mois après impôts. Avec plus 7 200 euros, on appartient au 1 % le plus riche et il faut 17 500 euros pour atteindre le 0,1 % du sommet de l’échelle.

Revenus Richesse

Le seuil de richesse fixé au double du niveau de vie médian (3 673 euros par mois pour une personne seule) constitue une frontière. Au-delà se cachent des situations très hétérogènes. Les inégalités sont énormes au sein du « club des riches ». On pourrait distinguer les catégories « riches », « super-riches » et « ultra-riches », que l’on situerait respectivement au niveau des 10 %, 1 % et 0,1 % les plus aisés. Après impôts, 10 % des Français ont un revenu supérieur à 3 300 euros par mois selon l’Insee (données 2018). On entre au sein du 1 % le plus favorisé à partir d’au minimum 7 200 euros par mois et dans le top du 0,1 % (le millième le plus riche) avec plus de 17 500 euros. Le sommet du sommet, le 0,01 %, c’est au minimum 54 500 euros par mois.

Les modes de vie de ces types de riches sont très différents. Avec 4 000 euros par mois, un célibataire mène déjà un train de vie hors du commun. Il peut mettre de l’argent de côté, acheter un logement, s’offrir une voiture neuve et partir en vacances. Il ne vit pas dans le luxe extrême. Mais, avec 20 000 euros, ce n’est pas la même chose. L’argent perçu sert à la fois à maintenir un standing de vie luxueux et à accumuler un patrimoine diversifié (immobilier, entreprises, œuvres d’art, etc.). Avec 100 000 euros, la dépense de consommation elle-même compte bien moins que des stratégies d’épargne et de placements pour faire fructifier son capital et en faire bénéficier d’éventuels descendants.

Seuils d'entrée dans les sommets de la richesse
Revenu mensuel
10 % les plus riches3 283
1 % le plus riche7 180
0,1 % le plus riche17 538
0,01 % le plus riche54 497
Pour une personne seule après impôts. Lecture : on appartient aux 10 % les plus riches à partir de 3 283 euros par mois avant impôts et prestations sociales.
Source : Insee – Données 2018 – © Observatoire des inégalités

Illustration / © Corinne Veron-Durand et Benjamin Mispoulet pour l’Observatoire des inégalités


Date de première rédaction le 17 juin 2020.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Revenus, patrimoine, pauvreté


Autres thèmes

> Emploi > Éducation > Modes de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Points de vue 29/09/2022
L’Insee masque la situation des communes où il y a le moins de pauvres
Données 27/09/2022
Le patrimoine des 10 % les plus fortunés s’est stabilisé entre 2010 et 2018
Données 15/09/2022
La pauvreté touche d’abord les locataires
Points de vue 14/09/2022
Réduire les inégalités : pourquoi nous pouvons y croire
Analyses 07/09/2022
Quels sont les métiers qui paient le plus ?
Données 07/09/2022
L’envolée des très hauts salaires
Données 28/07/2022
À partir de quel niveau de patrimoine est-on fortuné ?
Données 26/07/2022
Combien y-a-t-il de riches en patrimoine ?
Données 19/07/2022
87 % des héritages sont inférieurs à 100 000 euros
Données 19/07/2022
Les seuils de richesse par type de famille