Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don
Éducation

Les inégalités supprimées du programme du lycée ?

Points de vue 21 décembre 2004 https://www.inegalites.fr/Les-inegalites-supprimees-du-programme-du-lycee - Reproduction interdite

Les sciences économiques et sociales au lycée sont la seule discipline qui intègre dans ses programmes la question des inégalités. La future loi Fillon pourrait réduire sérieusement la place de cette filière. Le point de vue de Isabelle Gautier, professeure d’économie, membre de l’Observatoire des inégalités.

Éducation

Les sciences économiques et sociales (SES) au lycée sont la seule discipline qui intègre dans ses programmes les inégalités. La double approche économique et sociologique permet une démarche critique qui fait réfléchir, dès la classe de seconde, sur le chômage, les revenus, la pauvreté, les rôles masculins et féminins, les différences entre catégories sociales.

Il s’agit d’un enseignement, non de spécialistes, ce qui sera le rôle de l’enseignement supérieur, mais de culture générale pour former de futurs citoyens. De ce point de vue, l’existence des inégalités, et leur dynamique, est une réalité qu’il faut faire découvrir aux jeunes français. Dans le maquis des informations que diffusent les médias, des outils sont nécessaires. Par exemple, comprendre les revenus nécessite de connaître leurs différentes sources (travail, capital, redistribution) et aussi les inégalités d’épargne et donc de possibilités de constitution des patrimoines. Comparer les pays permet de voir les logiques inhérentes à la distribution plus ou moins inégalitaire des revenus et les choix possibles. Comprendre les débats sur une question d’actualité comme le plan Borloo nécessite d’analyser le mécanisme de l’exclusion en passant par les inégalités face au chômage... C’est à ce prix que les jeunes français seront formés pour être citoyens.

Aujourd’hui, 45 % des élèves de seconde suivent un enseignement de SES, et 30 % des bacheliers généraux ont suivi la filière ES. Au détour d’un article qui peut paraître mineur, le projet de loi Fillon sur l’école risque de diminuer fortement l’enseignement de sciences économiques et sociales. Actuellement, les élèves de seconde ont deux « options obligatoires ». Sur ces deux options, une est (et restera) nécessaire : c’est la deuxième langue, tous les bacs généraux incluent deux langues. L’autre option permet de découvrir une matière nouvelle : troisième langue ou théâtre pour les futurs littéraires, Sciences de l’ingénieur pour les futurs Sciences et techniques industrielles, SES pour la série « économique et sociale »...

La réforme limite à une les options obligatoires. Sans réel choix puisque la deuxième langue est toujours nécessaire. Le nombre d’élèves qui prendront SES va donc fortement diminuer. Comment les élèves vont-ils choisir avec raison leur filière s’ils n’en connaissent pas ... la matière principale ? Veut-on diminuer la filière ES jugée concurrente des Littéraires et des Scientifiques car elle attire toujours plus d’élèves ? ou tout simplement veut-on réduire à n’importe quel prix le budget de l’éducation nationale ?

Autre point d’attaque, le projet propose d’orienter les programmes de SES vers des enseignements de gestion et de droit au détriment de l’orientation actuelle de culture générale, nécessaire avant une spécialisation professionnelle qui n’interviendra, dans cette filière longue, qu’après le bac. Les SES n’apparaissent pas aujourd’hui « politiquement correctes », analyser les inégalités paraît moins nécessaire à nos gouvernants que comprendre la rationalité économique des licenciements. C’est pourquoi nous avons besoin de l’appui de tous ceux qui pensent que l’enseignement général doit continuer d’intégrer une approche sociale et pluraliste de la société.

Pour soutenir les SES et la filière ES, les enseignants appellent à signer une pétition sur : http://www.apses.org


Date de première rédaction le 21 décembre 2004.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Éducation


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Emploi > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Entretiens 23/06/2022
« La perte d’horizon des classes moyennes est une des grandes fractures de notre société ». Entretien avec Louis Maurin
Propositions 25/05/2022
Comment démocratiser enfin l’accès aux grandes écoles ?
Points de vue 28/04/2022
L’égalité des chances à l’école : une hypocrisie
Propositions 04/04/2022
Que faire pour réduire les inégalités ?
Données 15/03/2022
Les étudiants d’origine maghrébine discriminés à l’entrée de certains masters
Propositions 03/03/2022
Comment améliorer la mixité dans les formations initiales ?
Données 25/02/2022
Niveau de vie et niveau de diplôme selon la catégorie sociale
Analyses 10/01/2022
Informons les jeunes, sans les enfermer dans le fatalisme
Données 24/09/2021
Les milieux populaires largement sous-représentés dans l’enseignement supérieur
Analyses 23/06/2021
Encore plus ! Enquête sur les privilégiés