Données

Les conditions de logement en Europe

25 % des Portugais estiment vivre dans un logement humide, contre 5 % des Finlandais. Absence de sanitaires, difficultés à chauffer ou logement trop petit : la qualité de l’habitat varie fortement au sein des pays européens.

Publié le 23 mai 2023

https://www.inegalites.fr/Les-conditions-de-logement-en-Europe - Reproduction interdite

Modes de vie Logement

Au sein de l’Union européenne, 15 % de la population vit dans un logement qu’elle juge inconfortable (fuites de toiture, humidité, moisissure, etc.) [1]. 17 % des Européens vivent dans un logement dont le nombre de pièces est insuffisant par rapport à la composition de leur famille [2]. 7 % déclarent ne pas pouvoir maintenir leur logement à bonne température. L’absence de tout confort sanitaire est beaucoup plus rare : 2 % des logements en Europe ne disposent ni de baignoire, ni de douche, ni de toilettes.

Les situations varient fortement d’un pays à l’autre. Au Portugal, 25 % de la population déclare que son logement est humide, beaucoup plus que la moyenne européenne (15 %). C’est le cas de 20 % de la population en Italie, de 18 % en France et de 17 % au Danemark. À l’inverse, la proportion est inférieure à la moyenne européenne en Finlande (5 %), en Roumanie (10 %) ou en Bulgarie (11 %).

41 % des Roumains estiment vivre dans un logement trop petit, tout comme 38 % des Bulgares. L’Irlande et les Pays-Bas affichent un niveau de surpeuplement bien plus faible (3 %), tandis que la proportion d’Espagnols (6 %) ou encore de Français (9 %) concernés reste plus faible que la moyenne européenne (17 %).

La capacité à maintenir une température adéquate dans le logement mesure à la fois les difficultés à le chauffer l’hiver et à conserver un logement relativement frais l’été. On retrouve ici des écarts significatifs entre les pays du nord et de l’ouest de l’Europe et les autres : tandis qu’en Finlande ou en Suède, seulement moins de 2 % de la population fait part de ces difficultés, le problème est bien plus fréquent en Bulgarie (24 %), en Grèce (18 %) ou encore au Portugal (16 %).

La question des sanitaires au sein du logement donne également une indication des écarts en termes de conditions de vie qui peuvent exister entre pays européens : la part d’habitants à vivre sans sanitaires dans leur logement est quasiment nulle dans la plupart des pays européens, mais les taux sont élevés en Roumanie (22 %) et en Bulgarie (7 %).

Ces données montrent l’ampleur des besoins qui demeurent à satisfaire dans le domaine du logement. Attention toutefois : l’enquête est déclarative, l’appréciation du niveau de confort est subjective et explique une partie des écarts pour certaines questions. Ainsi, autant d’Allemands que de Bulgares indiquent vivre dans un logement humide ou subir des moisissures. La subjectivité joue moins quand il s’agit, par exemple, du nombre de pièces insuffisant ou du manque d’un élément de base. Il faut en tenir compte dans l’analyse de ces données.

Les logements inconfortables en Europe
Unité : %
Fuites dans la toiture, humidité ou moisissure
Logement surpeuplé
Incapacité à maintenir une température adéquate
Logement ne possédant ni baignoire, ni douche, ni toilettes
Allemagne12,010,63,30
Autriche9,114,41,70,7
Belgique15,75,93,50,4
Bulgarie11,037,923,77,4
Croatie9,434,45,70,9
Danemark16,89,22,82,1
Espagne19,76,414,20,2
Finlande4,57,41,30,3
France18,09,46,00,5
Grèce12,528,517,50,2
Hongrie20,417,95,41,6
Irlande16,63,43,20,1
Italie19,6288,10,7
Norvège6,36,2 0,8 0,5
Pays-Bas14,83,42,40,1
Pologne635,73,21,6
Portugal25,210,616,40,6
Roumanie10,04110,121,6
Royaume-Uni17,6 4,8 5,4 0,3
Slovaquie4,930,1 5,80,7
Suède7,116,21,70,1
Suisse11,45,80,40,1
République tchèque6,815,42,20,2
Union européenne14,817,06,91,7
*Données 2020. **Données 2018.
Lecture : 12 % des Allemands déclarent vivre dans un logement qui comporte des fuites ou des moisissures.
Source : Eurostat – Données 2020 pour les fuites et pour l'absence de confort sanitaire, données 2021 pour le surpeuplement et l'incapacité à maintenir une température adéquate © Observatoire des inégalités

Photo / CC Sebastian Herrmann


[1Pour Eurostat, un logement « inconfortable » est un logement qui présente soit des fuites dans la toiture, soit des murs, sols ou fondations humides, ou encore, de la moisissure dans l’encadrement des fenêtres ou au sol.

[2Quand le logement ne compte pas au minimum : une pièce pour le ménage, une pièce pour chaque couple, une pièce pour les célibataires de 18 ans et plus et, selon les cas, une pièce pour deux personnes du même sexe si elles ont entre 12 et 17 ans, une pièce par personne de sexe différent entre 12 et 17 ans, une pièce pour deux personnes de moins de 12 ans.

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 7 avril 2011.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème