Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Lien social et politique

Les cadres fréquentent plus souvent les associations que les ouvriers

Données 17 septembre 2015

Un cadre supérieur sur deux, contre un ouvrier sur quatre, adhère à une association. La participation aux associations est très liée au niveau de diplôme et au niveau de vie.

Lien social et politique Catégories sociales Vie associative Vie politique et justice

La pratique associative est fortement liée à la catégorie sociale. 50 % des cadres supérieurs contre 26 % des ouvriers adhèrent au moins à une association en 2010, selon l’Insee. Cet écart se retrouve dans tous les types d’associations qu’elles soient à caractère social, sportif, culturel ou syndical. Les cadres supérieurs et les professions intermédiaires sont les adhérents les plus nombreux dans le secteur sportif (respectivement 20 %) contre 12 % des ouvriers. Il en va de même pour les syndicats et les groupements professionnels : le taux d’adhésion est de 13 % pour les cadres et les professions intermédiaires contre 9 % pour les ouvriers.

Si l’on considère le niveau de vie, en 2008, les 20 % des ménages les plus modestes adhèrent peu aux associations, exception faite des clubs de loisirs de 3e âge (10,4 %). 2,8 % participent à des associations humanitaires contre 7 % des 20 % les plus aisés, ou encore 3,2 % sont dans des syndicats ou groupements professionnels contre près de 11 % des plus riches.

Que ce soit dans les associations sportives, culturelles ou musicales, les syndicats ou groupements professionnels, le taux d’adhésion est plus élevé chez ceux qui disposent d’un niveau supérieur au baccalauréat que chez les non diplômés. Par exemple, 16,9 % des titulaires d’un baccalauréat ou plus participent à des associations sportives contre 4,9 % des non diplômés.

Plus on monte dans la hiérarchie sociale, plus on a d’activités extérieures dans des cadres structurés, dont la vie associative fait partie. Celle-ci permet notamment d’entretenir un réseau social. C’est le cas pour l’adhésion, mais encore plus pour la participation aux instances dirigeantes. A l’instar du monde du travail, de la vie politique par exemple, la pratique associative requiert une certaine aisance pour se sentir « légitime » à s’impliquer ou faire valoir son point de vue, en matière d’organisation et de fonctionnement. Pour participer aux instances dirigeantes des associations, il faut par ailleurs maîtriser son emploi du temps et ne pas être trop préoccupé par d’autres difficultés comme la recherche d’un emploi qui fait passer au second plan les activités extérieures.

Taux d'adhésion par type d'association selon la catégorie socioprofessionnelle
Au cours des douze derniers mois
Unité : %
Ensemble

Action sanitaire et sociale ou humanitaire et caritative
Sport
Culture
Loisirs
Défense de droits et d'intérêts communs
Syndicat, groupement professionnel *
Agriculteurs exploitants42nsnsnsnsns17
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise29ns14nsnsnsns
Cadres supérieurs50720124513
Professions intermédiaires4462086412
Employés3031244211
Ouvriers26ns1234ns9
45,9
Ensemble344137637
* Personnes occupant un emploi et chômeurs. ns : non significatif.
Source : Insee - Données 2010 - © Observatoire des inégalités, France métropolitaine. Personnes de 16 ans et plus.


Taux d’adhésion par type d'association selon le niveau de vie
Unité : %
Action sanitaire et sociale, humanitaire ou caritative
Sport
Culture
Loisirs
Défense de droits et d'intérêts communs
Clubs de 3e âge
Syndicat groupement professionnel
Les 20 % des plus modestes2,85,74,02,71,210,43,2
Entre 20 et 40 %3,09,03,73,72,112,55,0
Entre 40 et 60 %3,913,15,04,32,69,86,9
Entre 60 et 80 %3,414,86,35,72,58,19,1
Les 20 % les plus riches7,118,09,96,93,97,110,8

Source : Insee - Données 2008 - © Observatoire des inégalités, France métropolitaine.


Taux d'adhésion par type d'association selon le niveau de diplôme
Unité : %
Action sanitaire et sociale, humanitaire ou caritative
Sport
Culture
Loisirs
Défense de droits et d'intérêts communs
Clubs de 3e âge
Syndicat, groupement professionnel
Aucun diplôme1,74,91,62,50,910,53,1
Inférieur au Baccalauréat3,311,24,25,11,510,45,9
Baccalauréat5,017,07,75,43,65,99,8
Supérieur au Baccalauréat7,016,911,35,35,06,211,2

Source : Insee - Données 2008 - © Observatoire des inégalités, France métropolitaine.

Pour en savoir plus :

- Vie associative : 16 millions d’adhérents en 2008, Insee Première n°1327, Insee, décembre 2010.

- La situation du bénévolat en France en 2010, Enquête France Bénévolat – Ifop – Crédit mutuel - septembre 2010.

- La participation associative au regard des temps sociaux, Lionel Prouteau et François-Charles Wolff, Insee, Economie et statistique n° 352-353, 2002.

Photo / William Hamon


Date de première rédaction le 18 janvier 2011.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Lien social et politique


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine > Emploi > Éducation > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Données 26/09/2017
La part de femmes au Sénat progresse modestement
Données 26/09/2017
Le tableau de bord de la parité en politique
Données 12/06/2017
L’Assemblée ne compte quasiment plus de représentants des milieux populaires
Analyses 06/06/2017
Inégalités : les 10 dossiers clés du quinquennat
Points de vue 30/05/2017
Inégalités : une hypocrisie française
Données 18/05/2017
L’origine sociale des élus ne reflète pas la société, même au niveau local
Points de vue 04/05/2017
La France invisible des serviteurs
Propositions 19/04/2017
La politique possible pour tous
Entretiens 05/04/2017
« Les tensions de notre société naissent dans le refus de voir la situation de domination des catégories aisées ». Entretien avec Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités
Propositions 31/03/2017
Il faut bousculer l’ordre établi