Commandez le « Rapport sur les riches en France »                              X Fermer
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Faire un don
Revenus

Comment femmes et hommes se partagent les hauts salaires

Données 8 septembre 2022 https://www.inegalites.fr/Comment-femmes-et-hommes-se-partagent-les-hauts-salaires - Reproduction interdite

Parmi les 10 % des salariés les mieux payés, 28 % sont des femmes et 72 % des hommes. En grimpant davantage dans la hiérarchie des salaires, la proportion de femmes diminue encore.

Femmes et hommes Niveau de vie

Les femmes représentent 42 % des salariés du privé [1] mais seulement 28 % des 10 % les mieux payés. Les hautes rémunérations sont 2,5 fois plus souvent masculines que féminines.

En grimpant dans l’échelle des salaires, les femmes ne représentent que 18 % des salariés situés parmi le 1 % le mieux payé de l’ensemble des salariés. À ce niveau de salaire, on compte donc 4,5 fois plus d’hommes que de femmes. Au sommet de la pyramide, les hommes occupent 92 % des 1 000 postes les mieux payés.

Les femmes continuent de subir le « plafond de verre », cette limite sociale invisible qui handicape leur accès aux postes aux plus hautes responsabilités. Elles restent très minoritaires parmi les dirigeants et dans les états-majors des grandes entreprises. Quant aux sportives professionnelles, même au plus haut échelon de la compétition, ou aux actrices et chanteuses les mieux payées, elles gagnent beaucoup moins que les stars masculines.

Part des femmes et des hommes parmi les hauts salaires
Unité : %
Femmes
Hommes
Les 10 % les mieux payés2872
Le 1 % le mieux payé 1882
Le 0,1 % le mieux payé1387
Parmi les 1000 salariés les mieux payés992
Ensemble du privé4258
En équivalent temps plein. Lecture : au sein du 1 % le mieux rémunéré des salariés, 18 % sont des femmes et 82 % des hommes.
Source : Insee - 2017
À quand l’égalité entre femmes et hommes au sommet des salaires ?
La proportion de femmes parmi les 10 % les mieux payés (salariés du privé, du public et revenus d’activité des indépendants) est passée de 17 % en 1970 à 33 % en 2020, selon les séries établies par l’économiste Thomas Piketty dans son ouvrage Une brève histoire de l’égalité (Seuil, 2020). Au sommet du 1 % le mieux rémunéré, la part des femmes est passée de 10 % en 1995 à 19 % en 2020. Le progrès est réel. Mais à un tel rythme, il faudrait attendre encore près d’un siècle pour voir autant de femmes que d’hommes parmi les très hauts salaires.

Photo / © Violeta Stoimenova


[1Il s’agit de la part des femmes parmi les personnes en emploi exprimée en équivalent temps plein, en 2017 selon l’Insee.


Date de première rédaction le 8 septembre 2022.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Revenus


Autres thèmes

> Emploi > Éducation > Modes de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Synthèse 06/12/2022
L’essentiel des données sur la pauvreté en France
Analyse 06/12/2022
Hausse des prix : quel impact sur la pauvreté ?
Point de vue 06/12/2022
La France de ceux qui n’ont rien
Proposition 17/11/2022
Comment réduire la pauvreté ? Les solutions de Pascale Novelli, du Secours catholique
Données 17/11/2022
Les personnes accueillies par le Secours catholique : portrait de la France la plus pauvre
Analyse 02/11/2022
La pauvreté paradoxale
Analyse 27/10/2022
L’impôt sur l’héritage est-il vraiment aussi impopulaire qu’on le dit ?
Données 26/10/2022
Les inégalités de revenus se stabilisent
Données 17/10/2022
À quels niveaux se situent les seuils de pauvreté en France
Données 14/10/2022
La pauvreté se stabilise en France