Observatoire des inégalités
Bouton menu

Contre les inégalités, l’information est une arme

Bouton soutenir
Emploi

Chômage : les jeunes aux premières loges

Données 10 octobre 2017

Entre 1975 et 2017, le taux de chômage a été multiplié par quatre pour les 20-24 ans et par presque autant pour les 25-49 ans. Aujourd’hui, malgré quelques signes de reprise de l’emploi, les jeunes actifs ont deux fois plus de risque d’être au chômage que leurs aînés.

Emploi Ages et générations Chômage Emploi

En 2017, un jeune actif sur cinq (20,9 %) de 20 à 24 ans est sans emploi, quatre fois plus qu’il y a quarante ans. La majeure partie de l’augmentation du chômage des jeunes a eu lieu en dix ans, entre 1975 et 1985 : le taux passe alors de 5,3 à 17,3 %. Les actifs de 25 à 49 ans sont beaucoup moins touchés que les plus jeunes par le manque d’emploi. Leur taux de chômage est 2,3 fois moins élevé que celui des 20-24 ans. Celui des 50-54 ans reste le plus faible même s’il a plus que triplé (de 2,2 % à 6,7 %) au cours de la période. Si le taux est moindre, à cet âge la durée du chômage est très supérieure à celle des plus jeunes (lire La durée de chômage selon le sexe et l’âge).


Source : Insee, enquêtes emploi - © Observatoire des inégalités

      

Un répit après 8 années record ?

Dans les années qui ont suivi la crise financière de 2008, le taux de chômage a progressé pour les trois tranches d’âge, mais tout particulièrement pour les plus jeunes. Celui-ci a augmenté de cinq points pour les 20-24 ans, contre trois points pour les 25-49 ans et deux points pour les 50-54 ans. Pourtant, d’une certaine façon, pour les jeunes, c’est comme si le mal était déjà fait : le chômage est massif, mais ce n’est pas nouveau. La majorité des jeunes peu qualifiés savent qu’ils passeront par le chômage et la précarité avant de pouvoir s’intégrer dans la vie professionnelle. Pour eux, le niveau actuel du chômage a des répercussions profondes qui vont au-delà de la question des niveaux de vie : difficultés à trouver un logement, à s’établir en couple, à construire un projet de vie. L’année 2017 affiche un mieux, qui bénéficie à toutes les tranches d’âge, y compris les plus jeunes. Leur taux de chômage a baissé de près de deux points. Il faudrait plusieurs années de baisse continue pour retrouver le niveau d’avant la crise.

Photo / Pôle emploi Pantin


Date de première rédaction le 13 décembre 2012.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Affiner
Emploi


Autres thèmes

> Revenus, patrimoine, pauvreté > Éducation > Lien social et politique > Conditions de vie > Catégories sociales > Âges et générations > Femmes et hommes > Europe > Français et étrangers > Territoires > Monde

Sur le même sujet

Données 12/02/2019
Le taux de chômage selon le diplôme et l’âge
Données 17/01/2019
Dans la fonction publique, les femmes restent souvent des exécutantes
Données 28/05/2018
Horaires de travail : la France flexible des peu qualifiés
Données 25/05/2018
Travail pénible : les ouvriers à la peine
Analyses 24/05/2018
Les maîtres du temps prospèrent grâce aux flexibles
Propositions 19/04/2018
Entreprises - Agir où se crée la richesse
Données 10/10/2017
Chômage : les jeunes aux premières loges
Données 27/06/2017
Les maladies professionnelles touchent les moins qualifiés
Points de vue 30/05/2017
Inégalités : une hypocrisie française
Points de vue 23/05/2017
Inégalités : le débat n’a toujours pas eu lieu