Les membres

Disuguaglianze sociali

Représentant : Loris Vergolini

Le site Internet www.disuguaglianzesociali.it a été créé en réaction à l’importance des inégalités sociales dans les sociétés contemporaines. L’idée est de créer une librairie virtuelle dont l’objectif est de collecter des documents ( publications, données, liens Internet, etc.) qui traitent des inégalités sociales et de les rendre accessibles non seulement aux experts, chercheurs universitaires et politiques, mais aussi à l’audience la plus large possible. Disuguaglianzesociali.it propose également un ensemble d’indicateurs sur les inégalités sociales en Italie : capital social, santé, marché du travail, école et éducation, pauvreté et exclusion sociale.

Site Internet : Disuguaglianze sociali


Europäisches Zentrum

Représentante : Orsolya Lelkes

L’European Centre est une organisation intergouvernementale affiliée à l’Organisation des Nations Unies dont les travaux de recherche se focalisent sur tous les aspects des politiques de protection sociale.

Site Internet : Europäisches Zentrum


Observatoire belge des inégalités

L’Observatoire belge des inégalités réunit un groupe de personnes liées à la recherche universitaire et au monde associatif. Leur objectif est de rassembler des informations fiables et accessibles autour des inégalités sur un site Internet, www.inegalites.be.

Représentant : François Ghesquière

Site Internet : Observatoire belge des inégalités


Observatoire des Inégalités

Représentant : Cédric Rio

Qui sommes-nous ?

L’Observatoire des inégalités est un organisme indépendant d’information et d’analyse sur les inégalités. Il est situé à Tours et dispose d’une antenne en région parisienne. Outre l’équipe permanente, il s’appuie sur un réseau de citoyens sensibilisés par la question des inégalités. L’Observatoire des inégalités dispose par ailleurs d’un conseil scientifique composé d’économistes, de philosophes, de sociologues et de juristes. Voir l’équipe

Nos principes

L’Observatoire des inégalités cherche à établir un état des lieux des inégalités le plus complet possible et à publier les analyses les plus pertinentes du phénomène. Son action n’aurait de sens s’il ne s’adressait pas au public le plus large possible, en franchissant les barrières sociales, culturelles et politiques notamment.

Indépendant de tout parti politique, syndicat ou entreprise, l’Observatoire cherche à engager le débat le plus ouvert possible entre différentes sensibilités. Il a aussi vocation à réunir des approches scientifiques de disciplines distinctes. Lire en détail

Nos partenaires

L’indépendance de l’Observatoire des inégalités est garantie par le soutien essentiel de donateurs privés. Nos partenaires sont aussi des organismes publics et privés qui partagent nos valeurs.

Site Internet : Observatoire des Inégalités


Observatório das Desigualdades

Représentants : Renato Carmo, Frederico Cantante et Margarida Carvalho

L’Observatoire des inégalités portugais (Observatòrio das Desigualdades) est une structure indépendante créée par le Centre de recherche et d’études en sociologie de l’institut universitaire de Lisbonne (CIES, ISCTE-IUL), responsable du travail au quotidien et de la coordination scientifique, en partenariat avec l’institut sociologique de la faculté des arts de l’Université de Porto (ISFLUP) et le centre d’études sociales de l’Université d’Azores (CES-UA).

L’observatoire concentre ses activités sur le thème des inégalités sociales. Au-delà d’un encouragement de la connaissance scientifique dans ce domaine, l’observatoire a pour objectif de contribuer à l’élaboration de politiques publiques au Portugal en fournissant des éléments empiriques et à les évaluer, en assumant un rôle de recherche scientifique et d’outil de communication.

Les inégalités sociales sont multidimensionnelles et se réfèrent rarement à un facteur unique. L’Observatòrio das Desigualdades aborde la question des inégalités dans de nombreuses sphères : en relation avec l’emploi, les revenus, l’école, les qualifications et les compétences professionnelles, le genre, l’origine ethnique, l’âge, la santé, etc. Cet aspect multidimensionnel est l’une des caractéristiques centrales des sociétés contemporaines. En ce sens, l’Observatoire se donne pour objet d’étudier les inégalités en analysant ses différentes dimensions, en comparant les informations disponibles et les données statistiques concernant différents contextes internationaux.

Site Internet : Observatório das Desigualdades


Observatorio de Desigualdades en la Salud

Représentante : Esther Sánchez

L’Observatorio de Desigualdades en la Salud (ODS) est un portail scientifique fondé en 2008 en tant qu’objectif stratégique du Centre de réseau de recherche biomédicale d’épidémiologie et de santé publique (CIBERESP www.ciberesp.es), en Espagne.

Ce service gratuit permet aux chercheurs, professeurs d’université, étudiants, acteurs sociaux, politiciens et au public en général de découvrir et d’avoir accès à des ressources de qualités disponibles sur Internet pour aborder le thème des déterminants sociaux de la santé et des inégalités de santé entre les catégories sociales, le genre, l’âge, le teritoire, l’origine ethnique et géographique. Ces ressources sont produites par des chercheurs du CIBERESP ou par d’autres institutions reconnues.

Site Internet : Observatorio de Desigualdades en la Salud


SOEP

Représentant : Markus M. Grabka

Le Panel Socio-économique Allemand (SOEP) est une étude sur le long-terme et longitudinale conduite sur la base d’un panel représentatif de ménages privés. Il est hébergé par l’Institut allemand de recherche économique (DIW), à Berlin.

Cette étude permet de fournir des données sur tous les membres des ménages, c’est-à-dire les Allemands vivant dans les anciens et nouveaux états, les étrangers et les immigrés arrivés récemment en Allemagne. Ce panel permet d’étudier différents pans de la réalité sociale allemande, dont la composition des ménages, les parcours professionnels, l’emploi, la rémunération, la santé et les indicateurs de satisfaction.

Les résultats issus de ce panel permettent de fournir des données à l’ensemble des chercheurs du monde. Le service de données de SOEP propose également de manière régulière des publications sur la distribution des revenus, comme le rapport sur la pauvreté et la richesse pour le gouvernement fédéral, le rapport annuel du Comité de conseil Allemand sur le développement économique et différents rapports pour l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques).

Site Internet : SOEP


Tárki

Représentant : Márton Medgyesi

TÁRKI a 25 ans d’expérience dans la recherche empirique en sciences sociales en Hongrie. Les intérêts de recherches de l’organisation englobent un large panel de problématiques en lien avec la stratification sociale, les marchés du travail, la distribution des revenus, les modèles et attitudes de consommation et de styles de vie. TÁRKI travaille dans différents domaines de recherche pour ses partenaires qui incluent diverses agences gouvernementales, fonds de recherche, organisations internationales et compagnies privées hongroises et internationales, mais la recherche en science sociale reste la partie la plus importante de son travail.

TÁRKI est membre de nombreux réseaux et consortiums internationaux et a contribué à un grand nombre de projets de recherche internationaux. TÁRKI publie régulièrement des rapports de recherche sous la forme de documents de travail et de résumés de livres. En savoir plus.

Le service « Archives statistiques de TÁRKI » regroupe les archives digitales nationales en recherche sociale pour la Hongrie. Il collecte, classe et publie un nombre très important d’études nationales et internationales pour la science sociale et les communautés d’affaires.

Site Internet : Tárki


The Equality Trust

Représentante : Anna Barford

The Equality Trust est un organisme indépendant qui milite en faveur d’une réduction des inégalités de revenu en se basant sur des faits établis, afin d’améliorer la qualité des conditions de vie au Royaume-Uni.

Les inégalités de revenu au Royaume-Uni sont parmi les plus élevées du monde développé, et les données récoltées démontrent que celles-ci sont néfastes pour la quasi-totalité de la population. Les habitants de pays plus égalitaires vivent plus longtemps, bénéficient d’une meilleure santé mentale et d’une plus grande mobilité sociale. Plus le fossé des revenus est réduit, plus la cohésion est grande au sein de la vie en communauté, les enfants ont de meilleurs résultats à l’école et sont moins sujets à devenir des parents pendant l’adolescence. La confiance au sein de la société est plus prégnante lorsque les inégalités sont réduites, il y a moins de violence et les taux d’emprisonnement sont plus faibles.

Il est essentiel d’agir dès à présent pour réduire le fossé entre les riches et les pauvres si nous voulons construire une meilleure société. The Equality Trust travaille en collaboration avec d’autres organismes afin de contribuer au lancement d’un mouvement social favorable au changement. The Equality Trust analyse et propose à l’opinion publique les dernières recherches, défend des arguments basés sur des résultats empiriques et supporte un réseau dynamique de groupes militants à travers le pays.

Site Internet : The Equality Trust


Inequality Watch ?

Inequality Watch, l’Observatoire européen des inégalités, est un réseau européen né de la volonté d’associations et de centres de recherche indépendants d’observer l’état et l’évolution des inégalités en Europe.

● Lire la suite

Le réseau