La crise augmenterait le nombre de sans-abri en Europe

D’après un rapport publié fin 2012 par la Fédération Européenne des Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri (FEANTSA), le nombre de sans-abri est en augmentation dans presque tous les pays européens, plus particulièrement dans ceux les plus gravement touchés par la crise économique.

Sur les 27 pays que compte l’Union européenne, seuls la Finlande et les Pays-Bas ont vu leur nombre de sans-abri diminuer durant ces cinq dernières années. Partout ailleurs, les différents indicateurs montrent une augmentation, parfois très significative, du nombre de personnes à la rue. En Grèce, les services sociaux évaluent à 25% l’augmentation du nombre de SDF entre 2009 et 2011.

La FEANTSA identifie deux facteurs pour expliquer cette augmentation. Le premier est l’impact économique et social de la crise financière, notamment en termes de destructions d’emploi. Par ailleurs, lorsque des régions entières voient leur appareil productif s’affaiblir, de nouvelles formes d’exode rural se mettent en place vers les grandes métropoles. Le second facteur réside dans la réponse politique au sans-abrisme. Quelles que soient les échelles des politiques publiques de lutte contre le sans-abrisme (stratégies nationales, régionales ou municipales), celles-ci sont identifiées par le rapport comme parmi les premières victimes des restrictions budgétaires, notamment en matière d’assistance sociale ou d’aide aux associations de travailleurs sociaux.

L’exception finlandaise et néerlandaise est expliquée par l’ampleur des stratégies de lutte contre le sans-abrisme, aux échelles municipales et nationales, passant notamment - aux Pays-Bas en tout cas, par une ambitieuse politique de logement des SDF. Dans certains agglomérations, notamment à Budapest, les politiques publiques tendent au contraire à aggraver la situation matérielle des sans-abri, essentiellement à cause d’arrêtés visant à écarter la mendicité des centres-ville et à cantonner les personnes concernées dans des baraquements de fortune en grande périphérie.

Le rapport s’appuie sur une synthèse d’indicateurs épars (nationaux, régionaux, locaux), fondés le plus souvent sur des définitions différentes du sans-abrisme selon les pays. Parmi ces indicateurs, l’estimation de l’activité des services sociaux ou des associations impliquées dans l’aide aux sans-abri, permet d’appuyer leur démonstration.

Consultez le rapport en ligne sur le site de la FEANTSA

Photo : © elavuk81 - Fotolia.com


Données

La richesse par habitant en Europe

Avec un Produit intérieur brut (PIB) par habitant de 12 100 euros [1], la Bulgarie est (...)

● Lire la suite

Éducation et formation tout au long de la vie en Europe

Le départ prématuré de l’école En 2013, 11,9 % des jeunes européens de 18 à 24 ans sont (...)

● Lire la suite


Analyses

An EU Perspective On Wage Inequality

It is still far-fetched to speak about a single European labour market but the very (...)

● Lire la suite

Les niveaux de revenus au sein de l’Union européenne

Les inégalités de revenus [3] entre les populations européennes sont considérables, en (...)

● Lire la suite


Recherche scientifique

Ethical Justifications of Social Europe

Is a European Social union desirable ? And is it feasible ? Many politicians are (...)

● Lire la suite

Crisis and Inequality in Europe

The development of inequality Inequality in Europe has two dimensions : (a) (...)

● Lire la suite


Sondages et opinions

Que pensent les Européens des inégalités hommes/femmes ?

L’enquête datée de mars 2012 interroge le rapport des Européens aux inégalités (...)

● Lire la suite

Les Hongrois pleurent ensemble et stagnent ensemble

Comme indiqué dans des articles précédents, la moitié de la population hongroise (...)

● Lire la suite


31 janvier 2013

Thèmes : • Logement • Chômage • Conditions de vie

Brèves

Même thème