Inégalités de revenus en France : l’évolution 2000-2010

Les inégalités de revenus, mesurées par le niveau moyen de chaque tranche de 10 % de la population, sont encore plus importantes que les données habituelles ne le laissent penser. Une analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Trop lentement sans doute, la connaissance des revenus en France progresse. De plus en plus, on découvre pourquoi le « ressentiment » de la population en matière d’inégalités est fondé : l’écart entre les revenus se creuse de plus en plus.

Selon nos calculs, réalisés à partir des données de l’Insee, entre 2000 et 2010, le niveau de vie moyen des 10 % les plus pauvres a progressé de 5,3 %, soit 400 euros, une fois l’inflation déduite. Le niveau de vie moyen des 10 % les plus riches a augmenté de 18,9 %, soit… 8 950 euros. L’écart relatif est passé de 6,3 à 7,1 fois. En valeur absolue, l’écart est passé de 39 700 à 48 250 euros.

Que peut-on en conclure ?

1- Si l’on raisonne en pourcentage, seuls les 10 % les plus riches connaissent une hausse vraiment plus marquées que les autres catégories (+18,9 %). Pour tous les autres groupes, la progression est comprise entre +5,3 et +11,6 %.

2- Si l’on raisonne de façon absolue, plus on est riche, plus on s’enrichit. Les 10 % les plus aisés (56 190 euros l’an en 2010) ont gagné près de l’équivalent de 9 mois de Smic sur cette période. Les couches moyennes ont perçu environ 2 000 euros supplémentaires. Les plus démunis, 400 euros.

3- On ne connaît pas pour 2010 la valeur des fractions les plus élevées des revenus : à ce niveau, les progressions sont considérables en valeur absolue et beaucoup plus élevées en pourcentage. (voir l’évolution 2004-2009 dans notre article
L’évolution des inégalités de revenus en France).

En moyenne, la France continue donc de s’enrichir. Mais les comparaisons ne se font pas sur des hausses relatives mais bien sur la valeur de ce que touche son voisin. Dans ce domaine, on a clairement une hausse des écarts de niveau de vie.


Données

La richesse par habitant en Europe

Avec un Produit intérieur brut (PIB) par habitant de 12 100 euros [1], la Bulgarie est (...)

● Lire la suite

Éducation et formation tout au long de la vie en Europe

Le départ prématuré de l’école En 2013, 11,9 % des jeunes européens de 18 à 24 ans sont (...)

● Lire la suite


Analyses

An EU Perspective On Wage Inequality

It is still far-fetched to speak about a single European labour market but the very (...)

● Lire la suite

Les niveaux de revenus au sein de l’Union européenne

Les inégalités de revenus [3] entre les populations européennes sont considérables, en (...)

● Lire la suite


Recherche scientifique

Ethical Justifications of Social Europe

Is a European Social union desirable ? And is it feasible ? Many politicians are (...)

● Lire la suite

Crisis and Inequality in Europe

The development of inequality Inequality in Europe has two dimensions : (a) (...)

● Lire la suite


Sondages et opinions

Que pensent les Européens des inégalités hommes/femmes ?

L’enquête datée de mars 2012 interroge le rapport des Européens aux inégalités (...)

● Lire la suite

Les Hongrois pleurent ensemble et stagnent ensemble

Comme indiqué dans des articles précédents, la moitié de la population hongroise (...)

● Lire la suite


14 décembre 2012

Thèmes : • Données de synthèse

Analyses

En partenariat

L’Observatoire des inégalités est un organisme indépendant d’information et d’analyse sur les inégalités. Il est situé à Tours et dispose d’une antenne en région parisienne. Outre l’équipe permanente, il s’appuie sur un réseau de citoyens sensibilisés par la question des inégalités. L’Observatoire des inégalités dispose par ailleurs d’un conseil scientifique composé d’économistes, de philosophes, de sociologues et de juristes.

● Voir tous les articles de la même source

● Voir le site Internet

Même thème