La pauvreté à travers les conditions de vie en Europe

36,8 % des Européens ne peuvent se payer une semaine de vacances et 8,8 % ont du retard dans leurs factures courantes.

36,8 % des Européens ne peuvent se payer une semaine de vacances dans l’année, 8,8 % ont du retard dans leurs factures et 8,7 % ne peuvent se payer un jour sur deux un repas complet avec viande, poisson ou leur équivalent végétarien. Les disparités sont grandes en Europe entre les pays occidentaux et ceux d’Europe centrale et orientale qui ont rejoint l’Union européenne plus récemment. Par exemple, 75,6 % des Roumains ne peuvent partir en vacances et 25,2 % déclarent avoir des difficultés à payer leurs factures de gaz ou d’électricité. Au Danemark, 11,4 % de la population déclare ne pas pouvoir partir en vacances, et 2,6 % ont des arriérés de factures.

Dans les pays les plus riches aussi, les privations demeurent nombreuses. La population française connaît moins de privations que la moyenne des Européens grâce à un niveau de richesse supérieur. Il n’empêche que 30,9 % n’ont pas les moyens de partir une semaine en vacances par an, et 7 % ne peuvent pas s’offrir un repas comprenant une viande, du poulet ou du poisson un jour sur deux.

Ces types d’indicateurs sont complémentaires des taux de pauvreté qui sont souvent comparés entre les pays. Ils présentent l’avantage de décrire concrètement les privations d’une partie des populations. Cependant, il faut demeurer prudent en matière de comparaisons. Le caractère déclaratif et subjectif de ces enquêtes reflète en partie des différences culturelles. Bref, on mesure des privations mais aussi des écarts d’appréciation des besoins.

Ces éléments concrets concernant les conditions de vie des Européens sont nombreux à se rapporter aux conditions de logement. Ces données sont présentées dans l’article Les conditions de logement en Europe.

Données

La richesse par habitant en Europe

Avec un Produit intérieur brut (PIB) par habitant de 12 100 euros [1], la Bulgarie est (...)

● Lire la suite

Éducation et formation tout au long de la vie en Europe

Le départ prématuré de l’école En 2013, 11,9 % des jeunes européens de 18 à 24 ans sont (...)

● Lire la suite


Analyses

An EU Perspective On Wage Inequality

It is still far-fetched to speak about a single European labour market but the very (...)

● Lire la suite

Les niveaux de revenus au sein de l’Union européenne

Les inégalités de revenus [3] entre les populations européennes sont considérables, en (...)

● Lire la suite


Recherche scientifique

Ethical Justifications of Social Europe

Is a European Social union desirable ? And is it feasible ? Many politicians are (...)

● Lire la suite

Crisis and Inequality in Europe

The development of inequality Inequality in Europe has two dimensions : (a) (...)

● Lire la suite


Sondages et opinions

Que pensent les Européens des inégalités hommes/femmes ?

L’enquête datée de mars 2012 interroge le rapport des Européens aux inégalités (...)

● Lire la suite

Les Hongrois pleurent ensemble et stagnent ensemble

Comme indiqué dans des articles précédents, la moitié de la population hongroise (...)

● Lire la suite


17 mai 2011

Thèmes : • Pauvreté • Cohésion sociale • Conditions de vie

Données

En partenariat

L’Observatoire des inégalités est un organisme indépendant d’information et d’analyse sur les inégalités. Il est situé à Tours et dispose d’une antenne en région parisienne. Outre l’équipe permanente, il s’appuie sur un réseau de citoyens sensibilisés par la question des inégalités. L’Observatoire des inégalités dispose par ailleurs d’un conseil scientifique composé d’économistes, de philosophes, de sociologues et de juristes.

● Voir tous les articles de la même source

● Voir le site Internet

Même thème